La colline de Sion

Située dans le massif de la côte de Moselle, ou plus précisément dans le sud du département de Meurthe-et-Moselle, la Colline de Sion est le point culminant de la région.

Elle a une hauteur de 540 m et s’étend de Saxon-Sion à Vaudémont. C’est un lieu touristique célèbre pour ses étoiles de Sion.

L’histoire de la colline de Sion

La colline de Sion a une histoire qui remonte au Néolithique. Des recherches effectuées sur le sol de cette part de terre ont permis de mettre à jour des vestiges qui témoignent des activités humaines qui s’y sont déroulées à cette époque.

Il y a plus de 3000 ans, des celtes y avaient pris place, faisant des lieux un sanctuaire de la déesse de l’abondance Rosmerta.

Après eux, ce fut le tour des gallo-romains de s’y installer. C’est surtout à partir du Xè siècle que la région est devenue chrétienne.

La colline devenant le lieu de prière des fidèles pour accompagner les croisés.

Le nom colline de Sion est donc une allusion faite à la montagne de Sion à Jérusalem, une des villes saintes de la religion chrétienne.

Vers la fin des années 900 après JC, l’évêque de Toul pris la décision de faire ériger une église pour l’adoration de la vierge Marie sur le site de basilique actuelle. La colline est aussi devenue un haut lieu de pèlerinage.

Ce qu’on peut y visiter

Plusieurs lieux sont accessibles si vous êtes de passage dans le département, en vacances ou en tourisme.

Il y a d’abord la basilique de Sion. A proprement le dire, elle date du XIVè siècle, mais avant qu’elle ne devienne une basilique, c’était un lieu de prière dédié à Notre Dame de Sion.

La croix de Sainte Marguerite est aussi l’un des centres d’intérêt de la colline de Sion. Elle se situe sur la crête de la colline en allant vers le sud sur la D53. Cette croix a été mise en place en 1622 par Marguerite de Gonzague. Elle était l’épouse du Duc Henri II.

Toujours en longeant la D53 en direction du sud, il y a le signal de Vaudémont. Le lieu abrite le monument de Barrès. Il s’agit d’un édifice de 22 m de haut, une lanterne des morts construite en 1928. Selon les rumeurs, la lanterne n’a jamais été éclairée.

Les étoiles de Sion sont très célèbres dans la région. Mais il ne s’agit évidemment pas de réelles étoiles, mais plutôt de fossiles éparpillés sur toute la colline, d’où le surnom.

Les activités possibles

Plusieurs activités ont lieu dans la région, mais aussi sur la colline de Sion. On note par exemple la randonnée sur les chemins des céramiques.

Ce n’est pas la seule randonnée ; il y a aussi la Grande randonnée l’étoile de Sion. Si vous n’êtes pas particulièrement admiratif des longues marches, vous pourrez vous contentez du festival Là-haut sur la Colline.

Vous pourrez aussi vous balader dans les zones forestières qui bordent la colline.