Le syndrome de Raynaud, les symptômes

Le syndrome de Raynaud est une affection des nerfs dont souffrent certaines personnes. Elle est rarement grave. Pourtant à ce jour, certains de ses aspects sont restés inexpliqués. Voici ce que vous devez savoir sur les symptômes du syndrome de Raynaud.

Explications des symptômes

Il s’agit d’une affection liée directement à la circulation du sang. Les personnes qui souffrent de ce syndrome ne supportent pas du tout le froid. En effet, les différentes extrémités de leurs corps se retrouvent engourdies, froides et des fois même complètement insensibles.

Il s’agit surtout du bout des doigts de la main et des orteils, des lobes des oreilles, des lèvres, du nez ainsi que des mamelons. Le syndrome se manifeste sur des parties différentes selon les personnes.

En effet, normalement, lorsqu’il fait frais, le corps humain procède au resserrement des artérioles, qui sont de petites artères situées juste sous la peau.

 

Cela permet au corps de conserver la chaleur qu’il a au maximum. Ce qui se passe chez les personnes atteintes du syndrome de Raynaud, c’est qu’au lieu de resserrer les liens qu’il y a entre les artérioles, ceux-ci perdent brutalement en volume. Cela occasionne une perte de chaleur qui explique le froid excessivement ressenti par ces personnes.

Cela dit, généralement, la manifestation de la maladie ne dure pas trop longtemps. Selon les cas, elle peut aller de quelques minutes à quelques heures.

Mais elle finit toujours par passer toute seule. Mieux encore, il s’avère que les crises s’amenuisent à mesure que la personne prend de l’âge.

En outre, les femmes enceintes sont, elles aussi, moins sujettes à ces crises, même si elles en avaient avant la conception. Les crises peuvent complètement disparaître à partir de 25 ans.

Le syndrome de Raynaud peut prendre une autre forme bien plus aigüe. Ici, on parle surtout du phénomène de Raynaud. Le syndrome devient beaucoup plus complexe et engendre des maladies comme la sclérodermie.

Les symptômes peuvent se déclencher suite à la prise de certains types de comprimés, ou suite à une activité inappropriée. Tout ceci peut conduire à une grave affection des vaisseaux sanguins de la personne atteinte.

Ce sont des cas rares et qui nécessitent un suivi très rapproché. Il a été remarqué que ce type de syndrome de Raynaud ne se déclare qu’au tour de la quarantaine, donc à un moment où l’organisme de la plupart des gens commence à perdre en résistance.

Les complications

Le syndrome de Raynaud n’est pas, a priori, une maladie grave. Mais selon les cas, elle peut engendrer de graves complications. Etant donné que la maladie affecte les vaisseaux sanguins, la diminution de la circulation sanguine peut causer une déformation des doigts ou des orteils de la personne. De la même manière, si l’un des vaisseaux se retrouve obstrué, de douloureux ulcères apparaîtront sur les bouts des doigts. Cela peut se muer en gangrène si rien n’est fait.