Pourquoi le noir est la couleur du deuil ?

C’est une coutume qui s’est imposée dans presque tout le monde entier. On ne se demande même plus pourquoi il faut s’habiller en noir quand on est endeuillé, on le fait et c’est tout. Mais si vous faites parti de ces quelques personnes qui se sont un jour posé cette question, voici comment le noir est devenu la couleur du deuil à l’échelle mondiale.

Ce qu’il en était en France

Bien avant le XVIème siècle, c’est par la couleur blanche que la cour des rois de France manifestait le deuil. C’est une coutume qui été héritée de son ancien appartenance aux pratiques de la Rome antique. Mais il faut préciser que Rome n’était pas la seule à user de la couleur blanche pour symboliser le deuil. Il y avait aussi Sparte. C’est cette utilisation du blanc qui a d’ailleurs valu en 1589 le titre de « Reine blanche » à Louise de Lorraine. Celle-ci, touchée par le sort, avait assisté aux obsèques de son époux, le roi Henri III. Mais le port du noir faisait déjà ses petits pas vers la coutume française.

Le noir, ou deuil à l’italienne

C’est en Italie que le deuil était véritablement symbolisé par le port du noir ; le noir faisant référence aux ténèbres. Cette coutume a fait ses tous premiers pas en France en 1498. Ce fut Anne de Bretagne qui en fit le port au cours des obsèques de Charles VIII. La deuxième dame de la cour de France à avoir porté le noir comme couleur de deuil est Catherine de Médicis. Elle arbora cette couleur à deux occasions. La mort de son époux en 1559, puis pendant les enterrements de huit de ses enfants. Mais au même moment, les rois de leur côté, n’ont pas tout de suite opté pour le noir. La couleur de prédilection pour le deuil est restée le violet pendant un bon moment.

Il faut, cependant, préciser que même si le port du noir est originellement une coutume italienne, Anne de Bretagne, qui fut la première à porter cette couleur pour des hommages funéraires, avait déjà l’habitude du noir. En effet, les récits rapportent qu’elle demandait à ses sujets de porter du noir, pour raviver les souvenirs en elle des paysans de Bretagne, sa terre d’origine. Après la mort de son premier époux, elle épousa Louis XII avant de passer l’arme à gauche quelques temps plus tard. Lors de la cérémonie funéraire, Louis XII se vêtit de noir. L’habitude entra petit à petit dans la conscience collective, puis se généralisa.