Pourquoi Tesla sort-il de la bourse ?

C’est par le biais d’un simple tweet que le PDG de Tesla, Elon Musk, a annoncé cette nouvelle qui semble secouer tout Wall Street. La société a aussi confirmé les propos de son PDG puisque Tesla se retire de la bourse en proposant un rachat des actions à hauteur de 420 dollars. Une majoration de 20 % au-dessus de sa valeur actuelle.

Les raisons apparentes du retrait

Personne ne s’attendait véritablement à ce que la société, l’une des plus en vues et mieux cotées en bourse aux États-Unis, fasse cette déclaration. Selon les arguments avancés par le groupe, Tesla se sentirait attaqué. Des OPA hostiles qui commenceraient à inquiéter le dirigeant de la boîte en la personne d’Elon Musk. Des affirmations qui semblent corroborer les révélations faites par le Financial Times selon lesquelles, le Fonds Souverain Saoudien (Public Investissement Fund) est entré au capital de la société.

En effet, le fonds saoudien aurait forcé la serrure de la maison Tesla en investissant près de 2 milliards de dollars afin d’entrer en possession d’une part des actions de la boîte évaluée entre 3 et 5%. Une nouvelle qui, de toute évidence, semble inquiéter Elon Musk qui a donc décidé de retirer la société de la bourse. Toutefois, ce ne sera pas chose facile, puisqu’Elon Musk n’est plus actionnaire majoritaire. Il lui faudra donc racheter au moins 33 % des actions de la boîte pour que le retrait puisse se faire facilement.

Qu’est-ce que Tesla y gagne ?

Il semblerait donc que ce retrait, quoique bruyant, ne soit pas seulement néfaste pour la société. En effet, si Elon Musk parvient à retirer son entreprise de la bourse, Tesla ne sera plus soumis aux contraintes qui caractérisent les entreprises cotées ; comme par exemple le fait d’être obligé de publier son chiffre d’affaires trimestriellement, ainsi que l’obligation de rendre public le salaire du PDG.

Et ce n’est pas tout, car les sociétés cotées en bourse se doivent aussi de respecter les règles du trading qui les obligent à éviter tous les types de mauvaises publicités pouvant faire chuter la valeur de leurs actions. Mieux, Tesla ne sera également plus sous le dictat de certains actionnaires qui peuvent facilement influencer les décisions de l’entreprise en visant avant tout leurs intérêts personnels. Au-delà de tout cela, il y a aussi le fait qu’il se pourrait bien qu’en l’état actuel des choses, Tesla ne puisse plus honorer ses promesses pour ce qui est de la mise sur le marché de son Model 3.