Pourquoi Le PSG Handball a encore perdu en ligue des Champions ?

C’est sa troisième participation consécutive à la ligue des champions de handball. Pourtant, malgré toute l’armada de stars, de moyens techniques et financiers mis à la disposition de l’équipe de la capitale de France, le Paris-Saint Germain a dû se contenter de la troisième place en ligue des champions.

Qu’est ce qui n’a pas marché avec le PSG ?

La finale a été 100 % française, avec un fort pourcentage de déception du côté des parisiens pourtant donnés favoris pour atteindre la finale de la compétition. Le club a été battu en quart de final par le Meshkov Brest. Le club biélorusse lui a brigué la victoire de justesse, à 1 point (29-28). De quoi nourrir de profonds regrets. Mais loin de se morfondre, il est important de comprendre, ou tout au moins d’essayer de cerner ce qui n’a pas marché avec le PSG.

C’est une situation qui est un peu difficile à comprendre lorsque l’on sait que le club s’est approprié les stars de la discipline et qu’elle impose une hégémonie au plan national. Le PSG a d’ailleurs fini la saison en remportant une nouvelle fois le titre. Serait-ce une question d’encadrement technique ou de manque de matériels ? Pas sûr, parce que même si l’entraîneur du club actuel, Noka Serdarusic, était sur le point de prendre sa retraite, cela ne l’a pas empêché de rafler les titres au plan national.

Questions de moyen ? Le PSG pèse à lui tout seul 17,5 millions d’euros pour ce qui est de son budget. Et coup d’ironie, les deux clubs français qui ont atteint la finale de la ligue des champions, c’est-à-dire Nantes et Montpellier, n’ont pas un budget pareil quand bien même on combine leurs allocations financières. Alors qu’est-ce qui n’a pas marché avec le PSG ?

Le mental pourrait être en cause

D’un point de vue technique et humain, il n’est pas possible d’indexer un coupable. Et il ne sera pas juste non plus de dire que le niveau du club au plan national ne reflète pas la réalité. Le PSG a de bons joueurs et un excellent coach. Ce qu’il faudra peut-être mettre en cause, c’est le mental. Le trop plein de certitude de gagner peut-être, face à un club qui n’était pas vraiment menaçant. Cela est d’autant plus vraisemblable que le PSG a quand même arraché la troisième place au club (le Vardar Skopje) qui lui avait piqué le titre la saison passée.