Qui est David Azéma ?

Dans l’univers de la finance, il n’est plus à présenter. Ancien énarque et diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, David Azéma est un banquier d’affaires et un haut cadre qui a occupé de prestigieuses fonctions au sein de l’administration financière publique et privée française.

Carrière

L’ancien de l’Ecole Nationale d’Administration a commencé sa carrière dans les années 1987 au sein de la Cour des Comptes en tant que conseiller référendaire et auditeur. Le cabinet du ministre du travail de l’époque, Martine Aubry, a pris le soin de l’intégrer au sein de l’équipe, avant qu’il ne rejoigne en 1993 la Société nationale des chemins de fers (SNCF) à différents postes. Ainsi, il a été successivement responsable de mission à la direction, conseiller technique du président de la société et enfin directeur des participations et filiales. Il décide par la suite de quitter l’hexagone pour l’outre-manche où il devient président de l’Intercontinental and Regional Railways Limited (ICRRL) avant de rejoindre la filiale britannique de la SNCF, Eurostar Group Limited, en la qualité de Président-directeur général.

En 2002, il continue son ascension et occupe le poste de directeur général du Group Vinci Concessions. Six années plus tard, il réintègre la Société Nationale des Chemins de Fers à divers postes. D’abord directeur général responsable de la stratégie et finance en 2008 et trois ans plus tard en octobre 2011, il se retrouve à la tête du groupe SNCF. En 2012, il rejoint le Groupe Keolis, en tant que Président, mais tient à rester dans le comité administratif et exécutif de la SNCF. Quelques mois plus tard, il prend les commandes de l’Agence des participations de l’État (APE).

David Azéma et les affaires

La relation entre David Azéma et les affaires remonte à 2014 seulement. En effet, l’ex-dirigeant de la SNCF, d’Eurostar Group, de Vinci Concessions, du Groupe Keolis et de l’APE a décidé de basculer dans le monde des affaires pour « gagner de l’argent », selon ses propres termes. Il démissionne de la tête de l’Agence des participations de l’État le 14 juillet 2014 pour rejoindre dans la capitale britannique, la célèbre Bank of America Merrill Lynch. Cette décision sera décisive pour sa carrière qui avait déjà des allures stratosphériques. Sa virée dans l’univers de la finance sera, dans un premier temps, récompensée par un poste de directeur général des infrastructures de la BOFA Merrill Lynch à Londres, et dans un second temps, par un poste de vice-président pour l’Afrique, l’Europe et le Moyen-Orient.

Nouveau défi : le M&A (Fusions-Acquisitions)

En mars 2017, il poursuit sur sa lancée en rejoignant, en tant qu’associé, Perella Weinberg Partners (PWP), dans l’objectif de parvenir au développement dans l’hexagone de la banque d’investissement. Cette nouvelle collaboration va le propulser au rang de gestionnaire des fusions-acquisitions. Ce qui a séduit David Azéma dans cette nouvelle aventure, c’est son impression d’ «être un patron de boutique, avec un côté entrepreneurial plus fort, une plus grande rapidité dans les contacts et en ne faisant que du M&A».