La revente d’or en bijoux ou en lingots se fait aujourd’hui avec une grande facilité. C’est assez lucratif, mais cela présente quelques risques quand on ne sait pas comment s’y prendre. Cet article vous permettra de revendre votre or avec la possibilité de faire un maximum de gain.

Faire la différence entre l’or pur et l’or plaqué

Avant tout, il est primordial de comprendre qu’un acheteur est plus intéressé par l’or pur que par l’or plaqué. Les professionnels de la vente de l’or ont une préférence pour l’or pur. Si vous avez cette matière précieuse à vendre, il faudrait mieux que vous sachiez vous-même s’il s’agit de l’or plaqué ou de l’or pu. Dans le cas contraire vous courrez le risque de vous faire arnaquer. Il existe deux méthodes pour faire cette différence. Il y a le poinçon et le test à l’acide. Ceci ne reste valable que pour le test de bijoux. En outre, vous devez aussi savoir qu’il y a une différence entre l’or jaune et l’or blanc.

Le rachat d’or prend en compte d’autres paramètres, comme la pureté du métal précieux en plus de son poids. Sur le sujet, il faut dire que la pureté se mesure au carat, et c’est une information que vous verrez dans le poinçon s’il s’agit d’un bijou. En dehors de cela, il faut peser votre or. C’est l’ensemble de ces informations qui permet d’en déterminer le prix de rachat. Cela dit, pour en tirer le meilleur profit possible, il y a d’autres données qu’un revendeur doit prendre en compte.

Quand et où vendre son or ?

L’or est l’une des matières premières cotées en bourse. A ce propos, la fluctuation de son prix sur le marché boursier influence aussi celui pratiqué dans les boutiques aussi bien physiques que celles en ligne. Ainsi, pour réaliser une bonne marge bénéficiaire, vous êtes appelé à suivre la courbe de l’évolution des prix de l’or afin de vendre au bon moment. Mais ce n’est pas le seul moyen pour se faire des parts de bénéfices intéressantes. Il est également possible d’utiliser des comparateurs de prix. Cela vous permet de confronter plusieurs offres, notamment sur le web, avant de vendre votre or.

Il reste maintenant à savoir lequel des deux marchés offre la plus grande sécurité. La boutique ou Internet ? Sur ce point, il faut souligner que les risques sont présents partout. Autant les escrocs sont actifs sur le web, autant ils le sont dans la vraie vie. L’une des méthodes les plus simples, c’est de se fier à la renommée de votre acheteur. Pour le faire sur le web, il suffit de lire les commentaires à propos de lui. Pour un acheteur en boutique, il est préférable qu’il soit sur place depuis des années et qu’il soit connu dans le domaine.

Le prix que l’on peut en tirer

Tel que nous l’avons dit plus haut, le prix de votre or va prendre en compte plusieurs indications. Mais pour une estimation, on peut dire que si vous vendez un collier en or, celui-ci peut vous rapporter entre 300 et 600 euros. De même, vous devez savoir que vos ventes ne sont pas taxées jusqu’à 5 000 euros s’il ne s’agit que de bijoux. Les pièces d’or et les lingots sont soumis à une taxe de 11 %. Si le vendeur prend l’option des plus-values alors la taxe évolue à 36,2 % du prix de vente.