Quand un mot fini par le suffixe « cratie », il paraît évident qu’on a affaire à un système de gouvernance, où plus précisément à un modèle de gouvernance d’un groupe ou d’un État. Même s’il semble que peu tarabiscoté, le terme « thalassocratie » désigne un mode de domination fondé sur un principe très simple. Dans cet article, nous allons vous décortiquer le mot de façon à vous en donner la compréhension la plus complète qui soit.

Comprendre son étymologie

D’entrée, il faut savoir que le terme thalassocratie provient de la langue grecque et fait référence à « règne des mers », ou « autorité des mers ». Quand on fait une conversion en français correct, on parlera donc de thalassocratie, lorsqu’une nation parvient à faire asseoir sa domination sur les océans et empêcher par ce fait que d’autres pays y aient accès.

Au début, les nations déployaient leurs armées sur la terre pour conquérir d’autres terres. Avec le temps, elles ont compris que pour contrôler un territoire, la terre ne suffit pas. On peut aussi étendre sa domination dans l’espace aérien et aussi sur l’espace maritime. L’eau, l’air, la terre, quand ils sont maitrisés, font de vous des maîtres absolus des territoires.

Un peu d’histoire

Quand on remonte l’histoire de la thalassocratie, on tombe invariablement sur la civilisation Minoenne. Minos était le roi de Knossos en Crête. Selon ce mythe, le roi légendaire aurait déployé une flotte massive sur la mer Égée et exterminé tous les pirates qui occupaient la mer. Cette stratégie déployée sur la mer lui aurait permis de mener son expédition contre la cité de Troie.

Quand on sort du mythe, la véritable première thalassocratie de l’histoire remonte aux Athéniens qui, pendant près de huit décennies, avaient réussi à asseoir en Grèce, une domination incontestée en déployant une imposante flotte sur les îles et dans les cités de la côte du septentrion et sur une bonne partie de la mer de l’Égée. Grâce à cette domination, Athènes était parvenu à imposer sa monnaie, et exercer un contrôle absolu sur la vie politique et judiciaire de la Grèce.

Revenons dans le présent

« Celui qui commande sur mer, commande partout ». Thémistocle l’avait dit depuis bien longtemps, pourtant cette affirmation est restée une vérité intemporelle. Vous n’êtes pas sans savoir que la mer est l’un des espaces les plus efficaces pour les échanges commerciaux internationaux.

Aujourd’hui, les cas de thalassocratie sont très évidents à travers le monde. Et quand on parle de puissance maritime, la nation qui vient tout de suite à l’esprit, c’est les États-Unis. En plus de leur puissance politique et militaire constamment déployée sur les autres nations depuis la deuxième guerre mondiale, les grandes puissances font recours à la mer pour renforcer leur hégémonie.

Toutefois, depuis la création de l’ONU et le développement du droit maritime, le concept de la thalassocratie a été considérablement dilué. L’espace maritime est contrôlé par un droit international et ne peut donc plus être la convoitise exclusive d’un État donné.