De nouveaux records attendus pour les taux de crédit immobilier

Le record du taux de crédit immobilier le plus bas avait été atteint en 2016, et n’est depuis jamais retombé aussi bas : moins de 1% sur quinze ans. Pratique si vous avez besoin d’argent pour un achat immobilier, pour une opération de construction ou pour réaliser des travaux sur un bien immobilier déjà à vous. Pourtant, si les taux, dans leurs fluctuations, n’étaient jamais redescendus aussi bas, il n’est pas impossible qu’on égalise très bientôt ce record : des taux inférieurs à 1% pour les prêts immobiliers sont prévus pour la seconde moitié de juillet. Pourquoi, comment ? Nous répondons à ces questions.

Qu’est-ce qu’un crédit immobilier ?

Reprenons au départ : un crédit immobilier est un financement par emprunt destiné à aider son bénéficiaire à couvrir au moins une partie d’un achat immobilier ou une action de travaux. Ils sont proposés par des établissements bancaires, ou bien par des sociétés indépendantes comme Vousfinancer.com. Il existe différents types de prêt immobilier qui correspondent à différents types d’utilisation et différents types de demeure : immeuble, appartement, maison…
Un crédit immobilier est caractérisé par plusieurs critères :
– La somme prêtée au bénéficiaire
– Le temps de remboursement (par mensualité)
– Le taux d’intérêt de l’organisme prêteur
Puisqu’il faut bien que le prêteur y gagne quelque chose, on définit un taux d’intérêt à ce prêt : la somme rendue par le bénéficiaire à la fin du temps de remboursement sera plus haute selon ce taux. C’est donc un accord dont chacun sort bénéficiaire : l’organisme prêteur a récupéré plus d’argent qu’il n’en a prêté, et le bénéficiaire a pu effectuer ses travaux ou acquérir le bien immobilier en temps voulu.
Maintenant, ces taux de crédits immobiliers sont soumis à des fluctuations et c’est ce que nous allons aborder tout de suite.

Record du taux inférieur à 1%

Tous les organismes qui proposent des prêts immobiliers sont bien sûr en concurrence, ce qui signifie qu’ils essayent tous d’avoir la meilleure offre. Un combat acharné à qui proposera les taux les plus bas sans y perdre de l’argent qui suit la tendance du marché se poursuit donc. Et on assiste actuellement à de fortes modifications.
Pour comprendre cette baisse, il faut aussi parler de la baisse du taux des Obligations Assimilables du Trésor français (OAT) : chaque année depuis 25 ans, la République française émet un emprunt à l’État français. Les particuliers peuvent donc acheter des OAT lors de leurs émissions, puis les revendre et les racheter sur un marché secondaire.
Lorsque l’OAT baisse, les crédits immobiliers diminuent d’autant, pareil quand il remonte, et actuellement, nous connaissons une baisse non négligeable de l’OAT. Les crédits immobiliers baissent donc au moins d’autant. Et c’est pourquoi certains organismes de prêt financiers prétendent déjà avoir négocié des dossiers à 0,95% sur quinze ans, la barre des moins de 1% est déjà franchie, et elle pourrait bien continuer à descendre pour battre le record des plus bas taux de crédit immobilier jamais atteints.

Une réponse au prix de l’immobilier

Cette baisse du taux des prêts immobiliers permet de contrebalancer la hausse du prix de l’immobilier observée pendant le premier trimestre 2018 d’environ 0,7%, mais qui s’élève à 3,4% sur l’année dernière. Grâce à la baisse des taux des agences de crédits immobiliers, cette augmentation est heureusement moins dommageable pour les particuliers.